[Communiqué] 2nd tour des municipales

Le second tour des élections municipales aura donc lieu le 28 juin. Le dépôt des listes devra se faire au plus tard le 2 juin.

Au soir du 15 mars, après un scrutin entaché par une faible participation accentuée par la pandémie, l’espoir de voir l’écologie sociale à la tête de notre ville est à notre portée.

La liste Poitiers Collectif est qualifiée avec 23,9% des voix, Osons 2020 frôle la qualification avec 9,96%, la liste Poitiers anticapitaliste convainc 2,94% des électrices et électeurs.

Le social libéralisme – incarné par le candidat maire Alain Claeys – ou le libéralisme macroniste – incarné par la liste d’Anthony Brottier – peut craindre la défaite, d’autant que ces dernières semaines ont révélé combien les programmes développant les questions de solidarité, d’autonomie alimentaire, de services publics au plus près des citoyennes et citoyens… étaient pertinents, justes et nécessaires.

A la veille du second tour, Osons 2020 s’inscrit dans une démarche sincère de rapprochement avec Poitiers Collectif pour faire gagner l’écologie sociale. Un projet commun, tenant compte des aspirations de toutes les électrices et tous les électeurs de ces listes est la seule voie possible pour susciter un élan nécessaire vers les urnes, plus encore en ce moment où la société est profondément bouleversée.

Une fusion des listes avec une juste représentativité est le moyen de créer le choc de nouvelles propositions politiques.

Nous aspirons de toutes nos forces à ce qu’une telle fusion puisse se concrétiser pour que l’écologie sociale à Poitiers devienne enfin réalité.


Rappels de nos points phares en réponse à la crise sanitaire actuelle :

  • Autonomie alimentaire : création d’une conserverie municipale et création de 3 600 emplois afin de lutter contre la précarité locale en cas de crises sanitaires et d’assurer un approvisionnement local de nourriture de qualité
  • Bus gratuits pour l’ensemble de la population
  • Élaboration d’un véritable plan de mobilité alternatif aux transports motorisés, par des aménagements cyclables sécurisés et continu et des déplacements piétons favorisés
  • Pour une ville qui appartienne aussi aux femmes : budget égalitaire et mise en place d’égalité réelle, pour éviter que la ville restera inégalitaire comme elle l’a toujours été
  • Création de centres de santé dans chaque quartier
  • Mise en œuvre d’un plan de lutte contre la précarité sociale

Ces points ont été proposés par les élus Osons lors des différentes cellules de veille mise en œuvre par la municipalité.