Préservation de l’environnement et des ressources naturelles

  • Engager une démarche de réduction de nos consommations d’énergies et de déchets, protéger la ressource en eau
  • Végétaliser Poitiers et favoriser la biodiversité
  • Engager une réduction des pollutions lumineuses et supprimer l’affichage publicitaire

Notre ligne politique :

L’urgence écologique impose une rupture avec le modèle actuel et la politique des « petits pas ». L’écologie étant à la mode, toutes les listes vont promettre de protéger l’environnement. Mais nous savons que les promesses des libéraux et des opportunistes en la matière n’ont aucune valeur.

Pour Osons Poitiers, il faut une approche concrète et déterminée en faveur de la protection des ressources, de la réduction des émissions de gaz à effet de serre, de la lutte contre les pollutions et la production de déchets, de l’arrêt de l’artificialisation des terres et du retour de la biodiversité.

Nous voulons aller vers une maîtrise municipale des biens communs (l’eau, la terre, l’alimentation, les ressources…) et une gestion citoyenne impliquant les habitant-e-s.

Nous ne voulons pas que l’écologie soit punitive pour les moins riches. A travers une démarche locale, démocratique et participative, Osons mettra en place la tarification socialisée pour l’eau et la gratuité pour les transports en commun.

Nous utiliserons tous les leviers possibles, à commencer par l’action directe de la commune pour aménager la ville.

Nous irons bien au delà de ce qu’impose la loi en matière de consultation des citoyens : ces projets écologiques seront pensés dès le départ avec les habitant-e-s, validés par eux.

Nous utiliserons également le levier de la subvention : pour être aidés par la commune (ou l’intercommunalité), les projets, publics ou privés, devront autant que possible intégrer des critères environnementaux et de sobriété. Pas de financement à l’agriculture intensive, au béton ou aux infrastructures inutiles mais aux circuits courts, à la réparation, à la qualité de vie, à la biodiversité…

Nous déploierons ce projet de façon harmonieuse dans tous les quartiers, et pas seulement dans l’hyper-centre, qui a trop longtemps concentré toute l’attention de l’équipe municipale.

Avec les autres communes de Grand Poitiers, nous travaillerons à faire de la Communauté urbaine un espace concret de transition écologique


Ce dont nous ne voulons plus :

De 2014 à 2019, la majorité en place à Poitiers a passé davantage de temps à rédiger son « plan climat » ou à communiquer sur les « innovation » des entreprises privées qu’à réellement agir pour l’environnement.

Au contraire, elle bétonne ou artificialise les sols, elle laisse au vélo une place marginale, elle rénove sans végétaliser comme si les canicules allaient épargner Poitiers.

Largement critiqué pour son absence de convictions environnementales, Alain Claeys s’est essayé à la politique-spectacle en prenant en 2019 un arrêté « anti-pesticides » qu’il savait illégal, pour le retirer aussitôt


Nos 4 axes programmatiques

  1. Végétaliser la ville et développer la biodiversité
  2. Préserver et protéger les ressources en eau, en énergie et en matières premières
  3. Créer des régies publiques citoyennes pour nos biens communs et appliquer une tarification sociale
  4. Réduire l’emprise publicitaire et la pollution lumineuse

Végétaliser la ville et développer la biodiversité, protéger les ressources

  • Nous stopperons la minéralisation de la ville et végétaliserons les espaces publics mal aménagés du centre-ville et des quartiers (Place du Maréchal Leclerc, place Charles VII, Ilot Tison, cours d’écoles, parkings…).
  • Nous planterons des haies, des arbustes, des arbres… adaptés au climat de Poitiers. Nous nous engageons à planter un arbre par habitant sur la durée du mandat, soit 90 000 arbres en 6 ans, en privilégiant des essences locales et les fruitiers.
  • Dans tous les quartiers, nous développerons des zones partagées de jardinage (agroforesterie, permaculture, biodynamie…), en particulier avec la création de nouveaux jardins familiaux.
  • Nous créerons des cheminements ouverts, végétalisés et agréables pour les piétons et les cyclistes.
  • Nous laisserons une vraie place à la biodiversité dans tout l’espace de la ville et à toutes les échelles (ce que l’on appelle la « trame verte », bleue et noire).
  • Nous appuierons les initiatives d’éco-pâturage et de tonte animale des espaces publics.

Préserver et protéger les ressources en eau, en énergie et en matières premières

  • Nous protégerons les zones de captage d’eau (en particulier, à Poitiers, la Zone de captage de Fleury) en demandant et accompagnant la conversion des exploitations agricoles en bio afin de supprimer les produits phytosanitaires de synthèse.
  • Nous réduirons la consommation en eau par la rénovation des canalisations. Nous garantirons le droit à l’eau pour toutes et tous par l’expérimentation d’une tarification sociale et progressive qui permettra aussi de lutter contre le gaspillage.
  • Nous nous opposerons à toute nouvelle implantations de bassines, qui sont de mauvais investissements, exclusivement destinés à l’agriculture intensive.
  • En concertation avec les associations et les acteurs des quartiers, nous engagerons une politique ambitieuse en matière de réduction des déchets. Dans chaque quartier, nous développerons des espaces dédiés à la préservation des ressources, au réemploi, à la réparation et au partage d’équipements, au compostage de proximité (ressourceries, recycleries, outil-thèque, solutions de consigne des emballages).
  • Nous mettrons en œuvre une démarche « zéro-déchets » avec l’instauration d’un système municipal de consignes d’emballages en verre, pour les commerçant·e·s volontaires. Lors d’évènements municipaux et dans le fonctionnement de la mairie, nous utiliserons des solutions sans emballages à usage unique.
  • Nous améliorerons le recyclage des déchets en augmentant les dispositifs de collecte sur les espaces publics et de valorisation à l’échelle.
  • Nous réduirons les consommations énergétiques liés aux transports, à l’éclairage et aux bâtiments. A ce sujet, nous mettrons en œuvre un plan de rénovation de l’habitat, des bâtiments publics et inciterons les entreprises à réduire leurs consommations.
  • Nous favoriserons les projets citoyens d’énergies renouvelables.
  • Nous appuierons les mobilisations citoyennes contre l’installation des compteurs Linky et autres compteurs communicants.

Créer des régies publiques citoyennes pour nos biens communs et appliquer une tarification sociale

  • Nous créerons un réseau public de ressourceries et de recycleries, pour atteindre des objectifs ambitieux de réduction des déchets et assurer une véritable transparence citoyenne. Pour la collecte et le traitement des déchets, nous mettrons fin aux délégations de services publics à des opérateurs privés.
  • Nous lancerons une régie de maraîchage urbain et ouvrirons une conserverie municipale pour éviter le gaspillage des légumes et des fruits en pleine saison.
  • À l’échelle de Grand Poitiers, nous mettrons en place une régie des énergies renouvelables dans laquelle les habitant·e·s seront décisionnaires.

Réduire l’emprise publicitaire et la pollution lumineuse

  • Nous réduirons la publicité dans l’espace public en engageant une révision du Règlement local de publicité (RLP). Nous suivrons les recommandations de l’association Paysages de France, qui lutte contre la pollution visuelle et la préservation de nos paysages, et nous supprimerons l’ensemble des dispositifs publicitaire sur la ville.
  • Nous prendrons dès 2020 un arrêté municipal pour interdire les panneaux numériques.
  • Nous prendrons, également dès 2020, un arrêté municipal pour imposer l’extinction des commerces en dehors des heures d’ouverture.

Document à télécharger

Retrouvez l’ensemble des propositions sur la fiche de synthèse :

Retrouver nos 52 propositions détaillées dans le document ci dessous :

Revenir à la liste de nos propositions