Sport et équipements sportifs

  • Une activité physique partout, pour toutes et tous

Notre ligne politique :

Égalité, mixité, partage, bien être, santé,… Notre objectif est de faire bénéficier, le plus grand nombre, des bienfaits de la pratique physique qu’elle soit individuelle ou collective.

Une pratique physique partout, cela veut dire dans les stades et les gymnases, mais aussi dans la rue, dans les jardins publics, sur des équipements collectifs extérieurs libres d’accès, bref, dans tout l’espace public en général.

Une pratique physique pour toutes et tous, cela veut dire : pour les jeunes et les hommes, les licencié·es des clubs et les scolaires mais aussi, davantage qu’aujourd’hui pour les femmes, les habitant·es de tous âges, de tous les quartiers, de toutes origines quels que soient leurs moyens.

Notre action favorisera les pratiques amateures plutôt que les pratiques professionnelles, les activités physiques pour toutes et tous plutôt que le haut niveau réservé à quelques un·e·s, tout en ne perdant pas vue l’excellence sportive.


Ce que nous ne voulons plus :

Une politique de subventionnement très inégalitaire qui favorise les grosses machines, les pratiques masculines, et les disciplines à plus forte résonance médiatique.

Une politique dispendieuse de financement d’événements au service d’un hypothétique rayonnement censé rendre attractif le territoire (Tour de France, e sport, 3X3, candidature label Paris 2024…)

Des subventions à des structures sociologiquement marquées comme principalement accessibles aux plus aisé·e·s (Golf de Saint Cyr par exemple).

Des installations qui demeurent malgré le fait qu’elles posent problème en terme environnemental et de santé publique (terrains de foot synthétiques).

Une insuffisance des conditions permettant le développement de la pratique physique libre dans l’espace public : chemins, pistes pédestres ou cyclables, parcours identifiés, mais aussi présence de médiateurs et médiatrices, éducateurs et éducatrices, qui permettent une utilisation plus égalitaire et mixte des équipements libres d’accès (city parc, terrain de pétanque…).


Nos 3 axes programmatiques :

  1. Favoriser l’accès à la pratique physique diversifiée de toutes et tous dans le cadre municipal et scolaire
  2. Nous réunirons les conditions du développement d’une pratique physique des filles et des femmes
  3. Nous ouvrirons à la pratique physique la totalité de l’espace public pour mieux le partager

Favoriser l’accès à la pratique physique diversifiée de toutes et tous dans le cadre municipal et scolaire

Nous développerons l’accompagnement des enseignant·es des écoles maternelles et élémentaires dans le mise en place de leur programme d’activités physiques spécifiques par des éducateurs territoriaux et éducatrices territoriales en nombre suffisant et par un accès à des installations les plus variées possibles.

Nous proposerons que le temps périscolaire soit un temps de pratique physique par la découverte et l’initiation à des activités multiples.

Les installations municipales seront prioritairement mises à dispositions des établissements scolaires pour les séances d’éducation physique et sportive (EPS) et le sport scolaire.

Nous réunirons les conditions du développement d’une pratique physique des filles et des femmes

Pour les équipements d’accès libres (aujourd’hui essentiellement utilisées par les garçons), nous organiserons un meilleur partage des installations. Nous développerons la présence d’animateurs ou animatrices qui permettront l’accès des filles aux installations et encourageront la mixité par des activités de jeux coopératifs.

Dans les clubs, pour définir le niveau de subvention, nous co-construirons avec les organisations une politique d’attribution mettant en place des critères clairs de valorisation de la mixité et/ou de la pratique des filles et des femmes et de représentation paritaire dans leurs instances et l’encadrement.

Nous ouvrirons à la pratique physique la totalité de l’espace public pour mieux le partager

Nous créerons des espaces de pratique du sport dans la rue : musculation, murs d’escalade, parcours santé, itinéraires et circuits pédestres (comme la découverte des 1 000 marches de Poitiers) et cyclables, activités nautiques sur le Clain…

Avec les habitant·e·s des quartiers où ils seront installés, nous créerons des équipements en accès libre : city stades, skate parc,…

Nous développerons sur l’ensemble de la communauté urbaine l’accès à des installations variées par la construction des nouveaux équipements nécessaires et par la mise à disposition d’espaces multi activités et non de salles hyper spécialisées réservée à une seule pratique (un gymnase utilisé pour le sport professionnel doit rester accessible aux autres pratiques). Pour ce qui est de la pratique de la natation, nous répondrons à l’insuffisance en piscines sur Grand Poitiers en étudierons la faisabilité de rendre le Clain « baignable » et d’en faire une piscine naturelle.

Pour mettre en avant une autre façon de jouer, nous concevrons un événement d’envergure pour promouvoir la mixité (« Les Jeux de la Mixité »), avec un tournoi de disciplines généralement non-mixtes comme le foot ou le basket.

Pour faire découvrir les disciplines jugées moins accessibles, nous créerons une caravane de l’activité physique chargée de sillonner les quartiers et les communes de Grand Poitiers. Elle permettra l’initiation du plus grand nombre tout en luttant contre l’éloignement, quel qu’en soit l’origine.


Document à télécharger

Revenir à la liste de nos propositions