Solidarités

Lutter contre toutes les précarités sociales

Etre une ville accueillante pour les migrant·e·s


Notre ligne politique :

Dans notre société, la précarité ne cesse d’augmenter. De plus en plus de personnes et de familles se trouvent en difficultés pour subvenir à leurs besoins vitaux. L’accès à une nourriture saine, à la santé, à l’éducation, à un logement décent, à des loisirs, doit être possible pour toutes et tous. À l’échelle municipale, les choix politiques doivent être suffisamment ambitieux et justes pour permettre de lutter contre toutes les inégalités et exclusions, principalement par le renforcement des services publics. Osons 2020 s’engage à faire de Poitiers et son agglomération des collectivités exemplaires.

Nous lutterons contre le chômage, particulièrement le chômage de longue durée, générateur de précarité. Nous mettrons l’accent sur la relocalisation de l’artisanat, créerons des emplois directement liés à la protection de l’environnement et des écosystèmes, des emplois socialement utiles.

Notre équipe portera une politique ambitieuse en matière de petite enfance. Nous permettrons à tous les parents de trouver un système de garde adapté à leurs besoins et à ceux de leurs enfants.

Nous ferons de Poitiers et Grand Poitiers un territoire de détection et de lutte contre toutes les discriminations qui ont un effet cumulatif car elles s’ajoutent aux inégalités sociales. Nous formerons les agent·e·s que nous employons, et particulièrement les services de police. Nous voulons faire changer les mentalités et que les victimes osent prendre la parole.

Avec Osons, Poitiers et Grand Poitiers seront des territoires accueillants et protecteurs pour les migrant·e·s

Pour mettre en œuvre cette politique sociale et solidaire, et pour être à la hauteur des besoins des habitant·e·s et des enjeux futurs, nous renforcerons les moyens du Centre communal d’action sociale (CCAS).


Ce dont nous ne voulons plus :

Nous ne voulons plus que l’accompagnement social, faute de moyens humains et financiers, se réduise à de l’accompagnement administratif, qui ne permet pas d’atteindre toutes les situations de grande précarité, particulièrement celles liées à l’isolement. Nous refusons que 40% des personnes pouvant prétendre à des aides sociales, ne fassent pas valoir leurs droits, faute de moyens pour un accompagnement suffisamment ciblé et une réelle politique de détection de ces situations. 

Être une mère active peut être un véritable parcours de la combattante à bien des égards, qui plus quand on est une mère active seule. Il n’est pas acceptable qu’encore aujourd’hui, la politique de la petite enfance n’offre pas suffisamment de place, et que les horaires des crèches et garderies soient seulement calqués sur des horaires standards de bureau. Qu’en est-il des métiers à horaires décalés ? Des embauches dès 5 heures du matin ?

Nous ne voulons plus d’une municipalité défaillante lorsqu’il s’agit d’aider les populations les plus vulnérables. Nous refusons de faire porter toute la charge de ce travail aux associations et nous engageons à renforcer le service public, tout en continuant à soutenir financièrement les associations en place.

Nous refusons toutes les formes de discrimination, qu’elles soient liées à l’origine, au sexe ou au handicap. Nous n’acceptons pas que les victimes de discriminations soient si peu écoutées et n’aillent pas au bout de démarches judiciaires, faute de soutien et d’accompagnement des forces de l’ordre et des pouvoirs publics.

Nous n’acceptons pas que des migrant·e·s soient expulsé·e·s sans solutions d’hébergement, nous nous souvenons encore de la passivité de la majorité actuelle lors de l’expulsion de « la Maison » à l’automne 2018 à Poitiers. Nous refusons que quiconque dorme dans la rue.


Nos 4 axes programmatiques

  1. Lutter contre le chômage et toutes les précarités sociales
  2. Détecter les discriminations, redonner du pouvoir d’agir et changer les mentalités
  3. Poitiers et Grand Poitiers, territoires de la petite enfance
  4. Ville accueillante pour les migrants et migrantes

Lutter contre le chômage et toutes les précarités sociales

  • Nous mettrons en œuvre une politique ambitieuse de réinsertion et de retour à l’emploi, notamment (mais pas seulement) dans le cadre du dispositif « Territoire zéro chômeur de longue durée ». Nous partirons des savoir-faire et souhaits des chômeurs et chômeuses pour leur proposer un accompagnement cohérent.
  • Nous ferons de Poitiers une ville pionnière dans les métiers de la réparation et de revalorisation des savoir-faire artisanaux (textile, mécanique, électronique, menuiserie, maraîchage, etc.), nous lutterons ainsi contre l’obsolescence programmée.
  • Nous accompagnerons les jeunes de façon inconditionnelle, et préviendrons les situations de rupture de parcours qui favorisent la précarité.
  • Nous renforcerons le soutien aux chantiers d’insertion, levier d’insertion sociale par l’emploi, notamment auprès des jeunes
  • Nous soutiendrons la mission locale de Poitiers, organisme d’accompagnement des jeunes vers l’emploi, la formation, le logement et la santé.
  • Nous étudierons la création d’une aide alimentaire en Pois, la monnaie locale, pour favoriser l’accès à une alimentation saine même aux plus démuni-e-s, et ainsi dynamiser l’économie locale.
  • Nous renforcerons la présence physique dans les lieux fréquentés par les jeunes (éducateurs et éducatrices de rue, chargé-e-s de mission pour renseigner sur les formations, les aides, etc.).
  • Nous créerons un service municipal de soutien aux personnes précaires pour les orienter au mieux selon leurs besoins (logement, soins, aides). Ce guichet unique aura notamment pour mission d’ouvrir des droits sociaux à toutes les personnes pouvant y prétendre mais n’ayant jamais engagé de démarches (on estime à 40 % les bénéficiaires potentiel·le·s qui n’ont pas d’aides car ne font pas les démarches nécessaires).
  • Nous réquisitionnerons et mettrons aux normes de sécurité les locaux municipaux inutilisés pour permettre à tous et toutes de se loger (cf propositions Urbanisme-Habitat).
  • Nous développerons un service public dans le domaine du deuil et du décès, pour aider les gens les plus précaires dans cette situation difficile. Nous travaillerons pour développer à Poitiers un cimetière écologique et proposerons une aide financière pour les familles les plus démunies qui opteront pour ce choix.

Détecter les discriminations, redonner du pouvoir d’agir et changer les mentalités

  • Nous construirons un Plan local ambitieux de prévention et de lutte contre les discriminations dans lequel nous nous engageons à pratiquer la non-discrimination dans l’accès aux droits, aux services publics et à l’emploi pour chaque habitant·e·s et agents de la Ville, de Grand Poitiers et du CCAS. Nous associerons étroitement les habitants et habitantes à l’élaboration de ce plan ainsi que les acteurs institutionnels et associatifs qui œuvrent dans la lutte contre les discriminations. Nous co-animerons et ferons vivre le réseau de partenaires existants, d’acteurs et actrices présents sur le territoire.
  • Nous mettrons en place une veille pour repérer, rendre visible et proposer des solutions pour traiter les situations de discriminations identifiées. Nous faciliterons l’accueil, l’orientation et l’accès aux droits et aux soins des personnes victimes de discriminations grâce à des permanences accessibles. Nous y proposerons des conseils juridiques. Nous travaillerons avec les services de police afin qu’ils puissent être davantage formés et à l’écoute de ce type de délits, pour que les victimes soient mieux entendues et fassent valoir leurs droits.
  • Nous conditionnerons au respect de critères de non-discrimination les aides publiques apportées aux associations et entreprises notamment dans l’emploi.
  • Nous mettrons en place des événements et campagnes d’information, de prévention et de lutte contre toutes les formes de discriminations, mais aussi pour informer les personnes discriminées sur leurs droits et les personnes discriminantes sur les peines qu’ils ou elles encourent.
  • Nous soutiendrons les initiatives associatives locales ayant pour objectif de lutter contre les discriminations, contre les stéréotypes sexuels, les représentations et les assignations, et pour promouvoir la diversité.
  • Nous agirons pour favoriser l’inclusion des personnes Lesbiennes, Gays, Bisexuelles, Transgenres, Queer, Intersexes et autres (LGBTQI+) dans la ville en la rendant accueillante et sécurisée pour chacun en luttant contre les différentes violences que ces personnes subissent, notamment dans l’espace urbain.
  • Nous favoriserons l’intervention d’associations luttant contre les discriminations dans les écoles et centres de loisirs afin de prévenir et dénoncer ces comportements dès le plus jeune âge.
  • Nous adhérerons à la plateforme « Égalité contre le racisme » du Défenseur des Droits, qui regroupe des informations détaillées sur la loi, les dispositifs de recours et les outils pour agir concrètement contre le racisme. Nous la rendrons accessible aux habitant·e·s et aux agent·e·s de la municipalité.
  • En tant que collectivité employeuse, nous nous engagerons à repérer et prévenir les discriminations dans les services, mais aussi à informer et sensibiliser le personnel. Nous garantirons la non-discrimination à l’emploi tout au long de la carrière des agent·e·s de la municipalité.

Poitiers et Grand Poitiers, territoires de la petite enfance

  • Nous nous attacherons à proposer une offre différenciée et complète de service de crèche et multi-accueil, pour que chaque famille ait à proximité de chez elle des solutions de garde satisfaisantes. Nous créerons davantage de places de crèches et haltes-garderies réparties équitablement dans la ville et l’agglomération.
  • Nous mettrons en œuvre des horaires élargis dans les crèches pour permettre aux parents ayant des horaires décalés puissent en bénéficier.
  •  Nous proposerons une réelle transparence des conditions d’attribution pour les places en crèche.
  •  Nous développerons un service de garde à domicile.
  •  Nous faciliterons le passage entre crèche et école pour les enfants.
  • Nous maintiendrons dans les classes la présence d’Agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (ATSEM) et valoriserons leur formation (notamment autour des handicaps, de l’égalité et des discriminations).
  • Nous soutiendrons les associations qui favorisent la prévention de troubles psychiques par des lieux d’accueil et des ateliers, groupes de paroles, soutien à la parentalité etc.
  • Nous compléterons l’animation des Relais d’Assistante Maternelle (RAM) par une équipe municipale de spécialistes de la petite enfance (psychomotricien·ne·s, psychologues, éducatrices ou éducateurs de jeunes enfants), pour accueillir les questionnements des professionnel·le·s et des parents.
  • Nous créerons une ludothèque et une « bougeothèque », espace de jeux moteurs adaptés aux tout-petits pour promouvoir la motricité libre.
  • Nous proposons la mise en place d’un service de couches lavables.

Ville accueillante pour les migrant·e·s

  • Nous favoriserons l’intégration en soutenant les nombreuses associations déjà actives dans l’accompagnement des migrant·e·s.
  • Nous ferons adhérer la ville de Poitiers et Grand Poitiers au réseau ANVITA (association nationale des villes et territoires accueillants).
  • Nous déclarerons un droit inconditionnel à l’hébergement (mobilisation des logements vacants et inscription d’une obligation à la création d’hébergement d’urgence au sein des projets d’habitat social).
  • Nous mettrons en place une fonction d’adjoint·e délégué·e à la solidarité et aux questions de migrations et d’asile. Ses attributions permettront de faire le lien avec l’administration préfectorale, d’aider les employeurs dans leurs démarches d’obtention d’autorisation d’emplois, de créer les dynamiques de coopération avec les associations d’aide aux exilé·e·s.
  • Nous créerons une carte d’identité municipale pour les mineur·e·s non accompagné·e·s et les personnes en attente de statut. Ce document facilitera l’accès aux différents services municipaux.
  • Nous créerons un lieu d’accueil mutualisé pour les migrant·e·s, pour faciliter une partie de leurs démarches.

Favoriser des conditions de travail acceptables pour les pompiers, renforcer la sécurité pour toutes et tous

  • Nous nous engagerons à lutter contre précarisation des pompiers et pompières : ce service public altruiste sera sanctuarisé par un engagement conventionnel politique et budgétaire du conseil communal et communautaire. Durant toute la mandature, l’intersyndicale Pompiers éclairera les élu·e·s pour garantir la qualité du service public pour toutes et tous.
  • Nous nous engagerons à mobiliser tous les services municipaux sociaux, de santé, de sécurité pour qu’ils soient en coordination permanente avec les Pompiers et Pompières. La priorité est de garantir un service public de premier secours et de préventions, sans zone blanche sur Poitiers et Grand Poitiers.

Document à télécharger

Revenir à la liste de nos propositions