Communiqué : Réaction sur la zone de captage de Fleury en ZCSE

On ne peut accepter que le maire président de Grand Poitiers nie ainsi ses responsabilités dans le retard dramatique pris à protéger la ressource en eau des habitants et des habitantes.

Ce n’est pas vrai qu’il a fait le siège de la préfecture, comme il le laisse entendre, pour obtenir que la zone de captage de Fleury d’où provient une bonne partie de notre approvisionnement soit épargnée par la pollution d’origine agricole : 3 courriers en 6 ans, ce n’est pas vraiment l’expression d’une détermination.

Nous n’avons eu de cesse, nous, à Osons Poitiers, durant toute la durée du mandat, de demander la « haute contrainte environnementale » sur la totalité de la surface concernée afin de pouvoir préserver les terres, y installer une agriculture et des activités épargnant la ressource.

Les tergiversations du maire, son manque d’ambition sur les surfaces à protéger, la faiblesse de sa voix quand il s’adresse à l’Etat, quand il s’adresse aux agriculteurs sans leur ouvrir les perspectives leur permettant de devenir acteurs des solutions nécessaires, tout cela a conduit à un état d’urgence que nous sommes déterminés à affronter dès notre arrivée aux affaires.