Sports et loisirs

Sports et loisirs 

Délibération n°45 (2018-0009) : Attribution de subventions à des organismes sportifs (JA)

Nous ne partageons pas, vous le savez, cette idée que la vitrine du haut niveau dynamise le mouvement sportif et participe à l’attractivité d’un territoire ou d’une ville. Nous préférons l’encouragement à l’engagement des bénévoles et des amateurs vers qui nous préférerions voir se diriger l’essentiel des moyens. Quand deux clubs se partagent presque autant que 88 associations amateurs, nous pensons que l’effort n’est pas équilibré. Nous voterons donc, comme nous le faisons chaque année, contre les subventions au PB 86 et au Stade Poitevin Volley Beach.

Les élu-e-s Osons Poitiers ont voté contre les attributions de subventions aux clubs professionnels PB86 et SPVB et se sont abstenu-e-s sur le Brian Joubert Poitiers Glace (BJPG).

Délibération n°59 (2018-0082) : Attribution de subventions à des organismes sportifs (MJ)

Nous avions saisi le conseil municipal suite à l’article du magazine So foot qui relayait une étude de l’université de Yale sur les risques liés à l’utilisation des granulats de caoutchouc recyclés sur les terrains de sport synthétiques. En effet, ces granulats qui proviennent du broyage de pneus recyclés sont accusés d’avoir provoqué des cas de cancer parce qu’ils contiendraient une teneur en hydrocarbures très largement supérieure à celle généralement admise pour les enfants.

Suite à cet article et au reportage diffusé le 22 février dans Envoyé Spécial, le gouvernement a annoncé avoir saisi l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES)  qui devrait donner ses conclusions fin juin.

Comme d’autres villes, Nantes, Le Mans et Lorient par exemple, nous demandons l’application du principe de précaution. Nous devons trouver des solutions pour faire appliquer ce principe. Par exemple, une analyse sérieuse bénéfices/risques au niveau local puisque tous les revêtements ne sont pas identiques. Nous avons de nombreux chercheurs dans notre université qui se préoccupent des retombées de leur recherche sur le territoire et qui pourraient dans le cadre du SLESRI faire concomitamment une étude scientifique indépendante en même temps que celle qui est menée au niveau national.

Il faut une information sur les risques, sans faire peur mais avec des préconisations :

  • des recommandations dans les vestiaires qui inviteraient à porter des manches longues ;
  • inciter les enfants à se débarrasser des billes pour ne pas les amener à la maison et qu’elles ne finissent pas dans les eaux usées.

Et s’il s’avérait que ce danger soit réel, certaines collectivités anticipent les difficultés à trouver d’autres espaces pour les entraînements des clubs de foot. Y a-t-il une réflexion dans ce sens à Poitiers ?

Les élu-e-s Osons Poitiers ont voté pour cette délibération.

Conseil municipal du 26 mars 2018https://osonspoitiers.fr/wp-content/uploads/2018/04/conseil-municipal-du-26-mars-2018-1024x768.jpghttps://osonspoitiers.fr/wp-content/uploads/2018/04/conseil-municipal-du-26-mars-2018-150x150.jpg SecretariatOzons Conseil municipal,,,,,,,,,,,,,,,,,,,
Sports et loisirs  Délibération n°45 (2018-0009) : Attribution de subventions à des organismes sportifs (JA) Nous ne partageons pas, vous le savez, cette idée que la vitrine du haut niveau dynamise le mouvement sportif et participe à l'attractivité d'un territoire ou d'une ville. Nous préférons l'encouragement à l'engagement des bénévoles...
</em> <h1><a name="_Toc511228220"></a>Sports et loisirs<strong> </strong></h1> <p style="text-align: justify;"><strong><a href="https://osonspoitiers.fr/wp-content/uploads/2018/04/délibération-n°45_conseil-municipal-du-26-mars-2018.pdf" target="_blank" rel="noopener">Délibération n°45 (2018-0009) : Attribution de subventions à des organismes sportifs (JA)</a> </strong></p> <p style="text-align: justify;">Nous ne partageons pas, vous le savez, cette idée que la vitrine du haut niveau dynamise le mouvement sportif et participe à l'attractivité d'un territoire ou d'une ville. Nous préférons l'encouragement à l'engagement des bénévoles et des amateurs vers qui nous préférerions voir se diriger l'essentiel des moyens. Quand deux clubs se partagent presque autant que 88 associations amateurs, nous pensons que l'effort n'est pas équilibré. Nous voterons donc, comme nous le faisons chaque année, contre les subventions au PB 86 et au Stade Poitevin Volley Beach.</p> <p style="text-align: justify;"><em>Les élu-e-s Osons Poitiers ont voté contre les attributions de subventions aux clubs professionnels PB86 et SPVB et se sont abstenu-e-s sur le Brian Joubert Poitiers Glace (BJPG).</em></p> <p style="text-align: justify;"><strong><a href="https://osonspoitiers.fr/wp-content/uploads/2018/04/délibération-n°59_conseil-municipal-du-26-mars-2018.pdf" target="_blank" rel="noopener">Délibération n°59 (2018-0082) : Attribution de subventions à des organismes sportifs (MJ)</a></strong></p> <p style="text-align: justify;">Nous avions saisi le conseil municipal suite à l'article du magazine <em>So foot</em> qui relayait une étude de l'université de Yale sur les risques liés à l'utilisation des granulats de caoutchouc recyclés sur les terrains de sport synthétiques. En effet, ces granulats qui proviennent du broyage de pneus recyclés sont accusés d'avoir provoqué des cas de cancer parce qu'ils contiendraient une teneur en hydrocarbures très largement supérieure à celle généralement admise pour les enfants.</p> <p style="text-align: justify;">Suite à cet article et au reportage diffusé le 22 février dans <em>Envoyé Spécial</em>, le gouvernement a annoncé avoir saisi l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES)  qui devrait donner ses conclusions fin juin.</p> <p style="text-align: justify;">Comme d'autres villes, Nantes, Le Mans et Lorient par exemple, nous demandons l'application du principe de précaution. Nous devons trouver des solutions pour faire appliquer ce principe. Par exemple, une analyse sérieuse bénéfices/risques au niveau local puisque tous les revêtements ne sont pas identiques. Nous avons de nombreux chercheurs dans notre université qui se préoccupent des retombées de leur recherche sur le territoire et qui pourraient dans le cadre du SLESRI faire concomitamment une étude scientifique indépendante en même temps que celle qui est menée au niveau national.</p> <p style="text-align: justify;">Il faut une information sur les risques, sans faire peur mais avec des préconisations :</p> <ul style="text-align: justify;"> <li>des recommandations dans les vestiaires qui inviteraient à porter des manches longues ;</li> <li>inciter les enfants à se débarrasser des billes pour ne pas les amener à la maison et qu'elles ne finissent pas dans les eaux usées.</li> </ul> <p style="text-align: justify;">Et s'il s'avérait que ce danger soit réel, certaines collectivités anticipent les difficultés à trouver d'autres espaces pour les entraînements des clubs de foot. Y a-t-il une réflexion dans ce sens à Poitiers ?</p> <p style="text-align: justify;"><em>Les élu-e-s Osons Poitiers ont voté pour cette délibération.